Mon métier d’orthophoniste me conduit à trouver des perles aussi bien en lecture qu’en écriture.

Voici une lecture typique d’un enfant dyslexique qui devine les mots, a des difficultés à les reconnaître et les découpe de façon aléatoire. Pourtant il a mis un sens à ce qu’il lisait :

« Emilie t’apportera tes devoirs » est devenu : « Emilie t’apportera du thé pour voir ». C’est sûr que boire du thé est plus jouissif que faire ses devoirs !

 

Un autre enfant, de cinq ans, a répondu à ma question pour savoir où était sa mère en ce moment. Celle-ci étant militaire est souvent absente, partie en mission. Il m’a répondu, en bredouillant car sa parole est difficilement compréhensible (problèmes d’articulation et de structure du langage) : Elle fait la guerre ! Il a dit ça comme s’il avait dit « elle fait les courses »  Je serais curieuse de savoir quelle est sa vision des choses et comment on lui a expliqué le métier de militaire.